Bretagne. Retour à la croissance ? – Bretagne – Le Journal des entreprises

« Encore plus optimistes qu’en novembre dernier, les PME bretonnes annoncent le retour à la croissance », selon le baromètre de conjoncture de Bpifrance publié cet été. Un « contexte assez porteur » estime l’institution, chiffres à l’appui.

42 % des entreprises bretonnes interrogées pour la 63e enquête de conjoncture de Bpifrance prévoient une hausse de leur chiffre d’affaires 2016 par rapport à celui de 2015, et 16 % une diminution. Le solde d’opinion, à +26 (vs +13 au niveau national), supérieur de 8 points à la moyenne nationale sur 20 ans (+17,8) gagne dix points en un an. Il est au 1er rang des régions. En valeur nominale, « l’évolution du chiffre d’affaires, prévue à +2,5 % en moyenne (vs +1,3 % au niveau national) après +0,6 % en 2015, confirme la reprise annoncée. Cette évolution est parmi les meilleures des régions analysées », note Bpifrance.

L’emploi à la traine mais les trésoreries meilleures

Cet optimisme ne se ressent pas encore en terme d’emploi qui « peine à redémarrer ». Par rapport à fin 2015, une même proportion d’entreprises bretonnes (18%) a accru ou diminué ses effectifs. En Bretagne, le solde d’opinion à 0, contre +5 au niveau national, perd un point en un an. Dans ce « contexte assez porteur », 20% des PME bretonnes espèrent renforcer leurs
effectifs en 2017 et 8 % les réduire.

En terme de trésorerie, la situation semble aussi en bonne voie. Au premier semestre 2016, « les trésoreries ont continué de s’assouplir » et « le pourcentage des PME régionales ayant rencontré des difficultés a poursuivi sa baisse » : après 32% en mai 2015 et 30% en novembre dernier, il descend à 28% en mai. Pour le deuxième semestre, cette amélioration devrait se prolonger selon l’institution : 17% des PME bretonnes espèrent un assouplissement des trésoreries et, à l’inverse, 12% craignent de nouvelles tensions.

Du jamais vu depuis la crise de 2008 mais prudence

Les résultats 2016 devraient être meilleurs que ceux de 2015, 24 % des PME les prévoyant en hausse et 15 % en baisse. Le solde d’opinion en terme de rentabilité, positif pour la première fois, est « à son plus haut niveau depuis la crise de 2008 ». Quant aux investissements, plus de la moitié (52 % vs 47 % France entière) des PME bretonnes pensent investir en 2016 et leurs dépenses prévisionnelles sont à la hausse. Prudence toutefois pour 2017, 30 % des PME bretonnes prévoient une croissance de leur activité l’an prochain (8 % un recul), mais le solde d’opinion, à +22 (contre +20 au niveau national), « bien que très positif perd toutefois quatre points en un an ».

G.B.

JDE | Édition | 26 août 2016

via Bretagne. Retour à la croissance ? – Bretagne – Le Journal des entreprises

Une plateforme d’achat dédiée aux entrepreneurs pour le matériel informatique

Pour 47% des dirigeants d’entreprise, le numérique est un effet de mode.

Pour les chefs d’entreprise de TPE/PME, comment le numérique est il perçu ?

Réponse :

Plus l’entreprise est petite, moins le dirigeant est convaincu de l’importance de cette transition.
D’après l’Observatoire social de l’entreprise du Cesi, pour 38% des dirigeants, la transition numérique n’est pas une priorité. A contrario, les collaborateurs y attache à plus de  (52%) plus importance.

L’effet taille, constitue une donnée primordial sur l’appréciation du numérqiue dabs l’entreprise : 69% des dirigeants d’entreprises de 10 à 499 salariés et 85% de ceux de grandes structures estiment que « la transition numérique révolutionne véritablement les modalités de fonctionnement des entreprises », alors que pour 50% des dirigeants de TPE, « le numérique constitue un simple phénomène de mode ».

Néanmoins,  les patrons de TPE/PME s’accordent pour dire que la transition  que cette a un impact direct sur leur activité. Soit, 54% des dirigeants déclarent que la transformation digitale a accru le niveau d’exigence de leurs clients, et 52% qu’elle a des conséquences sur leur stratégie de relation client

 

 

Retraite : la feuille de route pour dirigeants et indépendants

Le Quotidien Les Echos a publié aujourd’hui un supplément spécial contenant des conseils et des informations pratiques destinés à aider les dirigeants et indépendants à bien préparer leur retraite. Au sommaire :
– Faire face aux enjeux patrimoniaux, familiaux, et fiscaux
– Assurer son autonomie à long terme
– Préparer la cession de son entreprise

Source : Les Echos Spécial – Supplément – 10/05/2016

Apprentissage : une circulaire précisant l’aide spéciale jeune apprenti

Depuis le 1er juin 2015, les entreprises de moins de 11 salariés (TPE) qui embauchent, en contrat d’apprentissage, des jeunes de moins de 18 ans (à la date de la conclusion du contrat) peuvent bénéficier d’une aide financière de 4 400 euros dans la limite des 12 premiers mois d’exécution du contrat.
Cette aide est versée par l’Etat à raison de 1 100 euros par période de 3 mois.
Une circulaire du 29 février 2016 précise le champ d’application, les conditions d’éligibilité de l’aide et les modalités de gestion du dispositif.
Elle signale également l’existence, sur le portail de l’alternance dans la rubrique employeur (www.alternance.emploi.gouv.fr), de guides d’utilisation et de fiches pratiques.
pid927/contrat-apprentissage.html

Source : instruction DGEFP/MPFQ 2016-75 du 29 février 2016

http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2016/03/cir_40687.pdf

Destination TPE/PME

Une chaîne TV pour les TPE

TPE News TV est une Web TV destinée aux TPE des régions de France, de l’Outre-Mer et de la Francophonie, qui représentent 92% des entreprises en France. Ce média permettra d’évoquer le quotidien des dirigeants de ces structures, leurs problématiques : comment font-ils face à la concurrence ou comment imposent-ils leurs innovations ?

#MaddyTools : Qrea, le logiciel de facturation gratuit qui veut faciliter la gestion des TPE/PME – Maddyness

Chef d’entreprise, vous n’avez plus d’excuses pour concrétiser votre transition numérique.

 

  • Tableau de bord : chiffre d’affaires, dû client, retard de paiement ;
  • Devis & Factures illimités ;
  • Suivi du paiement de vos factures ;
  • Suivi de la TVA collectée ;

 

C’est gratuit sans installation.

Peu importe la solution, si elle convient à votre activité et organisation, allez y et ne restez pas au siècle dernier de l’entreprise. Vos concurrents ont surement franchi le pas !

 

 

via #MaddyTools : Qrea, le logiciel de facturation gratuit qui veut faciliter la gestion des TPE/PME – Maddyness.