Le E-commerce ne se suffit plus à lui même !

Le consommateur veut pouvoir choisir le bon canal, au bon endroit et au meilleur moment.

vision-du-multicanal

Source : http://www.chefdentreprise.com/.

Il passe du web au point de vente et du magasin à la toile de manière indifférente.

phygitalphygital2

Et le commerce doit être aujourd’hui connecté sous peine de disparaitre.

C’est l’essence même de la transition numérique à produire pour les commerçants aujourd’hui qu’ils soient du commerce associé ou traditionnel.

avenir-du-commerce

Ce chemin contrairement aux idées reçues est sans retour !

 

 

 

L’infographie : Typologie du cyber-acheteur en 2016.

Un homme de 25-34 ans, cadre diplômé et plutôt urbain qui dépense en ligne 1780 € :

typologie cybercaheteur 2016 - infographie

 

E-commerçants : pour vos livraisons  de nombreuses solutions s’offrent à vous .

livraison      L’article fait le tour des nouveaux canaux de livraisons en e-commerce.

La logistique et la livraison sont le cœur de métier du Commerçants en ligne ou cross canal.

Le e-commerce au sens classique (j’achète en ligne 24/24 et 7/7j et je récupère mon produit sur mon paillasson) est mort depuis longtemps.

En 2015, le E-commerce pèse 65 Milliards d’€ en France et continue sa progression (+14%). On table sur un volume d’affaires en 2016 de 70 Milliards d’euros. Le nombre de boutique en ligne lui aussi devrait passé la barre des 200 000.

Cette progression inéluctable pose aujourd’hui la question des capacités d’acheminement futurs des colis jusqu’au client.

Et le réveil de la Chine en matière  demande reste timide. Nous n’aurons, si nous sommes rationnels,  pas la logistique nécessaire pour faire du e-commerce au delà de 25% du marché.

Combien de route, bateau, de camion faudrait ‘il ?

Je vous pose la question.

Les solutions alternatives et le commerce hybride me paraissent dores et déjà un début de réponse.

Source : FEVAD

Source : Livraison e-commerce : 8 nouvelles tendances ! – WiziShop Blog Ecommerce

Le commerce éléctronique : le bilan 2015 (FEVAD)

Les points clés de l’étude :

  • 2015,  Croissance de  14 points du e-commerce.
  • Baisse du panier moyen mais plus de fréquentation et de transactions.
  • Augmentation du m-commerce
  • Gain de parts de marché des Market places qui pèsent aujourd’hui 9% du marché.
  • Pour 2016, le volume de la vente en ligne sera de près de 70 milliards d’euros

Les chiffres dans le détail.