Trouver un job grâce à Facebook, c’est pour bientôt !

Un nouveau concurrent pour le réseau social Linkedin dénommé Facebook

Facebook va élargir ses fonctionnalités à la création d’annonce d’offres d’emploi à l’instar de Linkedin ou Le Bon Coin.

Chacun pourra publier ses offres de job directement sur son réseau social favori.

Un nouvel onglet « Jobs  » va donc faire son apparition offrant  aux entreprises (des Etats-Unis et du Canada uniquement pour l’instant) de passer leur annonce sur leur page Facebook pro.

Les TPE, commerçants, artisans, PME n’auront qu’à cliquer sur « create Job », à mentionner les éléments suivants dans le formulaire d’annonce d’offre d’emploi :

  • intitulé du poste
  • photo
  • adresse
  • salaire
  • type de contrat
  • description des missions et objectifs

La durée de l’annonce sera de 30 jours sur la page Facebook du commerçants, artisans.

Il va sans dire que nos amis du média social Facebook saurons monétiser les choses lorsque le recruteur voudra mettre en avant son offre d’emploi.

Le business model de Facebook lorgne de plus en plus vers le marché de TPE/PME en développant toujours plus leur boite à outils.

Par Monsieur Commerce – Conseils TPE/PME- Morlaix.

 

Un comportement client volatile auquel le commerçant doit s’adapter

Pourquoi les clients passent d’un produit à l’autre, d’une marque à l’autre, d’un magasin à l’autre ? Un début de réponse avec cette étude du CSA.

Les nouvelles habitudes de consommation passées à la loupe pour ses « clients zappeurs »

15 % des consommateurs français sont dits « volatile»

C e sont Majoritairement des hommes actifs de moins de 35 ans, CSP+ et connectés.

On peut les classer en 4 grandes catégories de clientèle  « VOLATILES » :

Les  promophiles (31%) en quête de bons plans accros au comparateurs de prix,

Les technophiles (28%) obsédés par les dernières innovations,

Les  insoupçonnés (24%) c’est à dire à l’insu de leur plein gré,

Les  insatiables (17%) viscéralement enclin au changer et au testing permanent.

Tout ceci ne facilite pas la tâche des commerçants et artisans de proximité qui doivent s’adapter au quotidien à ses nouveaux comportements. Mais ce qui est sûr, c’est que le canal principal d’entrée en relation avec chaque typologie est le digital. Donc « commerce connecté tu sera, sinon tu ne les reverra pas »

Source : Étude CSA

Par Monsieur Commerce – Conseil Internet TPE/PME.

Quelle transition numérique pour les boutiques ?

 

Les outils au service de la digitalisation des points de vente (Tablettes, écrans digitaux, vitrines ou cabines essayages connectées…) Samsung/LSA sortent un nouveau baromètre : Smart Retail

le-magasin-digital-monsieur-commerce-conseil-internet-numerique-morlaix-pour-tpe-pme

 

 

  •  60% des boutiques déclarent être équipées d’un écran digital
  •  36 % d’une tablette connectée

 

Mais il semble que les commerçants n’aient pas encore une vison très claire de ce qu’ils doivent en faire. En effet, 4 % ont un objectif précis de leur transformation numérique.

Nombreux sont ceux qui utilisent des écrans sans interactions. Pourtant,  l’enjeu est là.

Les boutiques et enseignes de plus de  1000 m² ayant sauté le pas de la transformation digitale ont observées pour 44% d’entre elles une croissance de leur volume d’affaires.

 

Les grandes enseignes ainsi déclarent que le jeu en vaut la chandelle car il y a un réel impact sur leurs actions promotionnelles en point de vente (67%), sur leur ticket moyen (augmentation pour 60% des personnes interrogées), sur la fréquentation de leur boutique (60%) et un meilleur engagement et une meilleure fidélisation client (57%).

Pour le commerce de proximité, 44% des moins de 1000 m² bénéficient  d’une meilleure perception client de l’enseigne, et 34%  d’un  renforcement de l’engagement et de la fidélisation client. Le panier moyen lui pour ce type de magasin ne croit que de 19 points.

 

Je vous laisse regarder l’infographie plus dans le détail.

Mais elle met en exergue également un besoin d’accompagnement et de formation en la matière pour retirer pleinement les fruits de la transition numérique.
*Etude quantitative réalisée en ligne, du 7 au 23 novembre 2016, auprès de Directeurs de magasins, Chef de rayon et Direction des sièges de plus de 300 points de vente français.

 

 

 Par Monsieur Commerce – Conseil numérique/internet Commerçants, artisans, TPE/PME – Morlaix

La fibre accélérateur du très haut débit.

nombre-abonnes-haut-debit-et-tres-haut-debit-conseil-tpe-pme-morlaix

2017 année charnière pour le développement de la fibre optique en France : le seuil des 2 millions d’abonnés est en ligne de mire.

L’enjeu est l’adaptation aux usages et à la  durée moyenne  passé sur internet qui ne cesse de progresser.

A quoi ressemblera la ville du futur ? -Vidéo.

 

La Ville de demain selon Tesla, AirBnB, Glowee, une sénatrice et des Enfants.

Le commerce connecté vu par les français

Selon ‘l’étude  du cabinet Keley Consulting.
Les attentes des consommateurs français sur la digitalisation du point de vente sont principalement de :
– faciliter et accélérer le paiement
– géolocaliser des marques et des produits
– se voir proposer une remise personnalisée
30% d’entre eux recherchent une nouvelle expérience client et trouve que le digital en magasin les incitent à pousser la porte de la boutique.
Les technologies digitales préférées (38% des consommateurs interrogés) : murs digitaux, bornes tactiles et vitrines interactives et QR codes.
Mais boutique connectée ne veut pas dire disparition des vendeurs pour 59% qui sont attachés au contact en point de vente.
Et 1/3 sont attentifs à la sécurité des données.
commerce-connecte-en-france

 

LES PROS DU E-COMMERCE NOUS MONTRENT LE CHEMIN EN MATIÈRE DE MAGASIN PHYSIQUE

Il y a déjà un gros décalage technologique sur le web entre commerces traditionnels et boutiques en ligne.

Il ne faudrait pas que le fossé se creuse en magasin.

Voici dans l’article du Retailex qui suit : la direction que prends le commerce centre ville. Alors ne regardez pas le train passer car il s’agit d’un aller simple.

Source : Quand les pure players donnent une leçon de « point de vente » aux retailers classiques !

Loi pour une République Numérique : Une vie numérique après la mort ?

La loi pour une République numérique adopté le 28 septembre au Sénat a pour objectif de garantir :

  • l’ouverture de l’environnement numérique
  • le respect de la vie privée des internautes
  •  la circulation des données sur le web
  • un accès facilité au numérique sur tout le territoire et pour tous les citoyens

Des dispositifs d’open data sectoriels seront donc créés.

Le texte prévoit aussi un paquet de mesures en faveur de l’aménagement numérique du territoire.

Enfin,  cette loi fera une distinction claire entre la mort numérique (extinction des comptes utilisateurs du défunt) et la succession numérique (accès des héritiers aux comptes utilisateurs pour régler la succession).

A quoi ressemblera la boutique de demain ?

Dans cette boutique de demain (45 m²) les CCI proposent aux commerçants et au public de tester 16 technologies et 20 applications, de la vitrine interactive au miroir connecté, en passant par les portants mettant à jour l’inventaire en temps réel, les paiements sans contact ou la signature olfactive.

//embedftv-a.akamaihd.net/55ed781fd19553aadc987b9255398411

Source : France3

Le E-commerce ne se suffit plus à lui même !

Le consommateur veut pouvoir choisir le bon canal, au bon endroit et au meilleur moment.

vision-du-multicanal

Source : http://www.chefdentreprise.com/.

Il passe du web au point de vente et du magasin à la toile de manière indifférente.

phygitalphygital2

Et le commerce doit être aujourd’hui connecté sous peine de disparaitre.

C’est l’essence même de la transition numérique à produire pour les commerçants aujourd’hui qu’ils soient du commerce associé ou traditionnel.

avenir-du-commerce

Ce chemin contrairement aux idées reçues est sans retour !