Comment réussir ses achats sur Internet ? | Institut national de la consommation

Un site très utile pour bien comprendre le e-commerce en terme de droits pour les consommateurs.

Il y a des fiches très bien rédigées et le guides achats en ligne à télécharger.

A lire absolument.

via Comment réussir ses achats sur Internet ? | Institut national de la consommation

 

Par Monsieur Commerce – Conseil E Commerce, commerce de proximité, Internet TPE/PME – Morlaix

Le commerce connecté vu par les français

Selon ‘l’étude  du cabinet Keley Consulting.
Les attentes des consommateurs français sur la digitalisation du point de vente sont principalement de :
– faciliter et accélérer le paiement
– géolocaliser des marques et des produits
– se voir proposer une remise personnalisée
30% d’entre eux recherchent une nouvelle expérience client et trouve que le digital en magasin les incitent à pousser la porte de la boutique.
Les technologies digitales préférées (38% des consommateurs interrogés) : murs digitaux, bornes tactiles et vitrines interactives et QR codes.
Mais boutique connectée ne veut pas dire disparition des vendeurs pour 59% qui sont attachés au contact en point de vente.
Et 1/3 sont attentifs à la sécurité des données.
commerce-connecte-en-france

 

Le chiffre du jour : les 3 principales raisons de passer à l’omnicanal

Monsieur Commerce Conseils Morlaix - princiaples rasions du multicanal.PNG

Le chiffre de la semaine

monsieur-commerce-morlaix-conseil-part-des-consommateur-ayant-ete-sur-internet-avant-dacheter-en-magasin

Le chiffre de la semaine : Prix de vente internet vs magasin

Monsieur Commerce Morlaix - parts des distributeur venedant au même prix en ligne et en magasin Barometre omnicanal.PNG

Obligations juridiques pour le e-commerce : les évolutions 2016, 2017 et 2018.

 

Vous êtes e-marchands prenez la mesure de ce qui vous attends :

3 volets :

  • médiation,
  • prospection commerciale téléphonique
  • et avis en ligne.

via Réglementation e-commerce : les changements de 2016, 2017 et 2018 auxquels vous adapter – JDN

Le E-commerce ne se suffit plus à lui même !

Le consommateur veut pouvoir choisir le bon canal, au bon endroit et au meilleur moment.

vision-du-multicanal

Source : http://www.chefdentreprise.com/.

Il passe du web au point de vente et du magasin à la toile de manière indifférente.

phygitalphygital2

Et le commerce doit être aujourd’hui connecté sous peine de disparaitre.

C’est l’essence même de la transition numérique à produire pour les commerçants aujourd’hui qu’ils soient du commerce associé ou traditionnel.

avenir-du-commerce

Ce chemin contrairement aux idées reçues est sans retour !

 

 

 

L’infographie : Typologie du cyber-acheteur en 2016.

Un homme de 25-34 ans, cadre diplômé et plutôt urbain qui dépense en ligne 1780 € :

typologie cybercaheteur 2016 - infographie

 

Les nouvelles statistiques de Google My Business sur l’origine de vos visiteurs

Google a déployé de nouvelles statistiques améliorées pour les pages Google My Business qui fournissent plus de détails sur la manière dont votre page a été trouvée.

A lire en suivant le lien ci-dessous :

Source : Google My Business indique la provenance des visiteurs dans des stats détaillées

Vacances : la réservation en ligne et les internautes français.

Ce qu’il ressort du baromètre :

– La consultation des offres de voyage en ligne se fait à 76% sur ordinateur portable ou de bureau, contre 14% sur tablette et 10% sur mobile

– Le mobile en croissance constante : + 20,7% d’augmentation de trafic sur mobile comparé à la même période en 2015.

– Un taux de conversion record le dimanche : + 5% en comparaison des autres jours de la semaine.

L’étude révèle également un phénomène marqué d’anticipation dans la réservation des vacances d’hiver et d’été.

– Une prospection longue et répétitive : en moyenne, les visiteurs valident l’achat lors de la 7ème visite sur desktop et 5ème visite sur mobile.

– La durée moyenne d’une session de navigation sur desktop est de 8,5 minutes.

– La consultation des avis reste un élément clé : 63% des visiteurs les consultent au cours de la 10ème visite.

Quelques enseignements à tirer pour les acteurs du voyage en ligne:

– La structure des sites web et mobile doit faciliter la comparaison et s’adapter aux profils de chaque revisite. On peut imaginer pour cela des whishlists, des outils de comparaison ou de suggestion améliorés, des cartes interactives… L’achat d’un séjour en ligne, un processus long et anticipé, requiert une interface spécifique.

– Proposer un historique de consultation peut booster significativement l’achat, compte tenu du nombre important de « returning visiteurs ».

– Si le mobile est davantage utilisé pour de la prospection que pour de l’achat, il ne doit pas être négligé. Le trafic sur mobile est en croissance notable et il engendre des conversions plus rapides.

– Plus l’internaute se rapproche de l’acte d’achat, plus les avis prennent de l’importance et doivent être visibles.

– Même si le « last minute » est toujours d’actualité, le phénomène d’anticipation n’est pas anecdotique. Il convient donc de travailler ses contenus et outils en amont !

le-barometre-complet-e-tourisme