Quel consommateur en 2020 ?

4 tendances pour définir les individus : élitiste, high tech, green, et pop culture

La réaction d’un individu par rapport à un contexte se fait en fonction de ses aspirations, de ses valeurs et de ses expériences. Ces paramètres ont tendance à se complexifier du fait des influences, multiples et parfois paradoxales, auxquelles nous sommes soumis. L’individu, comme les marques, peuvent se mettre en tension entre plusieurs axes pour en souligner la richesse :

Postures individualistes / se distinguer

Répond au besoin de montrer sa singularité, se reconnaître entre élites ou initiés, de posséder des objets rares, personnalisés ou exclusifs, qui nécessitent un savoir-faire traditionnel ou de pointe.

Postures collectives / s’intégrer

Répond au besoin d’adopter les codes du plus grand nombre. Cet axe intègre des « suiveurs » mais aussi des personnes ou des marques qui vont viser le long terme, la cohésion sociale et une approche naturelle et créative bénéfique à la collectivité.

Postures conservatrices / ralentir

Répond au besoin de repenser la société en puisant dans les codes du passé (savoir-faire, tradition- rassurants, connus et ayant fait leurs preuves.)

Postures progressistes / accélérer

Répond au besoin d’embrasser son époque et de la faire évoluer vers de nouveaux horizons en adoptant des nouveaux comportements. Un axe qui privilégie la prise de risque, les expériences et la nouveauté.

Casse dans votre boutique, qui paye ?

Lors de vos courses alimentaires, une bouteille d’huile en verre vous a échappé des mains et s’est brisée en mille morceaux contre le sol et l’un des verres à pied que vous aviez mis dans votre chariot s’est fendu au contact des autres articles.

En pratique, le magasin qui est spécialement couvert pour ce type de sinistre, ne vous fera rien payer mais rien ne l’oblige à ce geste commercial. En effet, il est en droit de vous demander le remboursement des produits qui ne peuvent plus être remis en vente dans le cas où l’accident a été causé :