Soldes d’hiver 2017, démarrage poussif.

Les soldes d’hiver semblent avoir du mal à se lancer d’après un sondage Toluna/LSA.

La fréquentation pour ce début de soldes.

Le premier jour des soldes 2017 n’a mobilisé que 39.8% des français contre 47.6 en 2016.

Cette baisse représente une perte de 4 millions de consommateurs environ.

La dépense pour ce début de soldes

On observe à contrario une hausse de la dépense moyenne qui passe de 118.6 € en 2016 à 129.59€ en 2017.

Mais cette augmentation du budget moyen ne compensera pas la diminution de la fréquentation.

Reste à savoir si il s’agit d’un réel dés engouement pour ce rendez-vous incontournable des pro du shopping !

Par Monsieur Commerce – Conseil

 

 

Casse dans votre boutique, qui paye ?

Qui doit payer lorsqu’un client casse quelques-choses dans votre point de vente ?

Lors de vos courses alimentaires, une bouteille d’huile en verre vous a échappé des mains et s’est brisée en mille morceaux contre le sol et l’un des verres à pied que vous aviez mis dans votre chariot s’est fendu au contact des autres articles.

En pratique, le magasin qui est spécialement couvert pour ce type de sinistre, ne vous fera rien payer mais rien ne l’oblige à ce geste commercial. En effet, il est en droit de vous demander le remboursement des produits qui ne peuvent plus être remis en vente  dans le cas où l’accident a été causé :

  • par votre faute (articles 1240 et 1241 du code civil) ;
  • par une chose dont vous aviez la garde. Par exemple, vous avez provoqué une chute d’articles en heurtant un présentoir avec la poussette de votre enfant ou votre charriot, ou en frôlant avec votre manteau, votre sac à dos, etc. (article 1242 du code civil) ;
  • par vos enfants mineurs ou vos animaux (article 1242, alinéa 4 du code civil).

C’est le moment de faire jouer votre assurance responsabilité civile, généralement incluse dans votre contrat multirisque habitation. Il vous suffit d’adresser, dans les cinq jours, une déclaration de sinistre à votre assureur par lettre recommandé avec accusé de réception.

Pensez à vérifier au préalable dans votre contrat d’assurance que la franchise n’est pas égale ou supérieure au montant des dégâts.

Si la casse résulte d’un acte volontaire et délibéré, votre garantie responsabilité civile ne peut pas jouer. Le magasin est en droit de vous réclamer le paiement immédiat des marchandises endommagées.

 

Si vous n’avez pas d’assurance ou que la franchise est trop élevée, sachez que vous n’avez pas à payer pour un préjudice plus important que celui réellement subi par le magasin. Vous devez rembourser le prix d’achat du produit et non le prix auquel le magasin le revend en rayon. Pour ce faire, vous êtes en droit de demander au responsable du magasin de vous produire la facture d’achat.

 

La Cour de cassation considère parfois que la seule manipulation d’un produit n’opère pas « transfert de la garde ». Le magasin reste le gardien (et ici le propriétaire) des produits jusqu’à votre passage en caisse. Ainsi, si un objet vous glisse des mains, votre responsabilité ne peut pas être engagée (Cass. civ. II, 28 février 1996, n°93-20817).

 

De même, vous ne pouvez pas être tenu responsable si le magasin est lui-même fautif. C’est le cas par exemple, si la bouteille d’huile en verre était en équilibre sur une étagère instable ou si le verre à pied s’est fendu dans votre chariot en raison du mauvais état du sol.

Il peut être utile de relever le nom et l’adresse de témoins éventuels car ceux-ci pourraient vous aider à prouver tout cela.

Issu du site conso net.

Par Monsieur Commerce – Conseil numérique – commerçants, artisans, TPE, PME – Morlaix

Quelle transition numérique pour les boutiques ?

 

Les outils au service de la digitalisation des points de vente (Tablettes, écrans digitaux, vitrines ou cabines essayages connectées…) Samsung/LSA sortent un nouveau baromètre : Smart Retail

le-magasin-digital-monsieur-commerce-conseil-internet-numerique-morlaix-pour-tpe-pme

 

 

  •  60% des boutiques déclarent être équipées d’un écran digital
  •  36 % d’une tablette connectée

 

Mais il semble que les commerçants n’aient pas encore une vison très claire de ce qu’ils doivent en faire. En effet, 4 % ont un objectif précis de leur transformation numérique.

Nombreux sont ceux qui utilisent des écrans sans interactions. Pourtant,  l’enjeu est là.

Les boutiques et enseignes de plus de  1000 m² ayant sauté le pas de la transformation digitale ont observées pour 44% d’entre elles une croissance de leur volume d’affaires.

 

Les grandes enseignes ainsi déclarent que le jeu en vaut la chandelle car il y a un réel impact sur leurs actions promotionnelles en point de vente (67%), sur leur ticket moyen (augmentation pour 60% des personnes interrogées), sur la fréquentation de leur boutique (60%) et un meilleur engagement et une meilleure fidélisation client (57%).

Pour le commerce de proximité, 44% des moins de 1000 m² bénéficient  d’une meilleure perception client de l’enseigne, et 34%  d’un  renforcement de l’engagement et de la fidélisation client. Le panier moyen lui pour ce type de magasin ne croit que de 19 points.

 

Je vous laisse regarder l’infographie plus dans le détail.

Mais elle met en exergue également un besoin d’accompagnement et de formation en la matière pour retirer pleinement les fruits de la transition numérique.
*Etude quantitative réalisée en ligne, du 7 au 23 novembre 2016, auprès de Directeurs de magasins, Chef de rayon et Direction des sièges de plus de 300 points de vente français.

 

 

 Par Monsieur Commerce – Conseil numérique/internet Commerçants, artisans, TPE/PME – Morlaix

Combien de fois par mois allez vous au supermarché ?

 

infographie_frequentation_hypermarche_et_boulangerie-par-monsieur-commerce

par Monsieur Commerce.fr – Conseil TPE/PME – Morlaix

« Ma boutique, mon quartier » : favoriser le commerce de proximité

https://www.netpme.fr/actualite/boutique-quartier-favoriser-commerce-de-proximite/

Achats en ligne vs enseigne d’habillement

La proportion des ventes sur internet des grandes chaines de vente de vêtements est 5.7% en France contre 20% aux Etats Unis selon IFM et LSA.

infographie_le_chiffre_du_jour_vente-internet-et-habillement

 

Par Monsieur Commerce – Conseil TPE/PME – Morlaix.

Pourquoi le père noël est très attendu par les commerçants ?

Avec un budget moyen pour noël de 560€ par foyer français, capter les dépenses des ménages durant cette période est crucial pour le commerce de proximité.

Les cadeaux se taillent la part du lion dans ce budget avec une somme allouée moyenne de 315€.

Nombreux sont les commerçants qui réalisent plus de 20% de leur volume d’affaires annuel durant les fêtes.

Autant dire que se rater à Noël pour le commerce, c’est sérieusement amputé son chiffre d’affaires.

Source : RetailMeNot.

Comment se porte le commerce de proximité ?

La Fédération des centres de gestions agréés (FCGA) vient de publier son enquête annuelle sur les résultats dégagés en 2015 par les 183 000 TPE (commerçants, artisans et prestataires de service) soumises à l’impôt sur le revenu. Quelques constats :
– Deux secteurs professionnels présentent un chiffre d’affaires en hausse réellement positive : les services et les transports.
– 3 autres familles professionnelles stabilisent leurs ventes par rapport à l’année précédente : l’hôtellerie-restauration, le commerce de détail alimentaire et la beauté-esthétique.
– 6 secteurs d’activité affichent des chiffres d’affaires en repli : l’auto-moto, l’équipement de la maison, la santé, la culture et les loisirs, le bâtiment, l’équipement de la personne.
http://www.fcga.fr/wp-content/uploads/2016/10/chiffres-et-commentaires-octobre-2016.pdf

Source : Communiqué de presse de la FCGA – Octobre 2016

Le commerce connecté vu par les français

Selon ‘l’étude  du cabinet Keley Consulting.
Les attentes des consommateurs français sur la digitalisation du point de vente sont principalement de :
– faciliter et accélérer le paiement
– géolocaliser des marques et des produits
– se voir proposer une remise personnalisée
30% d’entre eux recherchent une nouvelle expérience client et trouve que le digital en magasin les incitent à pousser la porte de la boutique.
Les technologies digitales préférées (38% des consommateurs interrogés) : murs digitaux, bornes tactiles et vitrines interactives et QR codes.
Mais boutique connectée ne veut pas dire disparition des vendeurs pour 59% qui sont attachés au contact en point de vente.
Et 1/3 sont attentifs à la sécurité des données.
commerce-connecte-en-france

 

LES PROS DU E-COMMERCE NOUS MONTRENT LE CHEMIN EN MATIÈRE DE MAGASIN PHYSIQUE

Il y a déjà un gros décalage technologique sur le web entre commerces traditionnels et boutiques en ligne.

Il ne faudrait pas que le fossé se creuse en magasin.

Voici dans l’article du Retailex qui suit : la direction que prends le commerce centre ville. Alors ne regardez pas le train passer car il s’agit d’un aller simple.

Source : Quand les pure players donnent une leçon de « point de vente » aux retailers classiques !