Quel consommateur en 2020 ?

4 tendances pour définir les individus : élitiste, high tech, green, et pop culture

La réaction d’un individu par rapport à un contexte se fait en fonction de ses aspirations, de ses valeurs et de ses expériences. Ces paramètres ont tendance à se complexifier du fait des influences, multiples et parfois paradoxales, auxquelles nous sommes soumis. L’individu, comme les marques, peuvent se mettre en tension entre plusieurs axes pour en souligner la richesse :

Postures individualistes / se distinguer

Répond au besoin de montrer sa singularité, se reconnaître entre élites ou initiés, de posséder des objets rares, personnalisés ou exclusifs, qui nécessitent un savoir-faire traditionnel ou de pointe.

Postures collectives / s’intégrer

Répond au besoin d’adopter les codes du plus grand nombre. Cet axe intègre des « suiveurs » mais aussi des personnes ou des marques qui vont viser le long terme, la cohésion sociale et une approche naturelle et créative bénéfique à la collectivité.

Postures conservatrices / ralentir

Répond au besoin de repenser la société en puisant dans les codes du passé (savoir-faire, tradition- rassurants, connus et ayant fait leurs preuves.)

Postures progressistes / accélérer

Répond au besoin d’embrasser son époque et de la faire évoluer vers de nouveaux horizons en adoptant des nouveaux comportements. Un axe qui privilégie la prise de risque, les expériences et la nouveauté.

Commerçant, pourquoi faire un site web est indispensable ?

Le retrait d’article en magasin génére dans 30% des cas un acaht supplémentaire en boutique
29% des e-acheteurs venus retirer une commande (en magasin ou en point relais) en profitent pour faire un autre achat

Et la réservation de produits sur internet offre aussi l’opportunité d’augmenter le panier d’achats lors ud paiement en point de vente.
Les réseaux sociaux peuvent générer prés de 45% de la fréquentation d’un site web

Une présence sur médias est aussi un gage de fréquentation donc de vente, notamment par le biaiais des avis (40%) ou tout simplement pour vendre ses produits (24%).
Les outils numérique que sont les réseaux sociaux et le site web vont permettent de géolocaliser vos produits et marques et bien entendu votre boutique.

Les TPE sont à la traine dans leur communication sur les réseaux sociaux

Et au delà ce ce constat, l’étude met en exergue que près d’un 1/3 des dirigeants de TPE se déclarent débutants dans l’utilisation des ces outils.

Ceci suppose par conséquent que si ils souhaitent améliorer leur retour sur investissement dans leur communication sur les réseaux sociaux (Facebook, Google+, Instagram, Pinterest, …), il va falloir qu’ils y consacrent le temps nécessaire à la montée en compétence.