E-commerce vs magasins physiques

On peut croire que le e-commerce est inéluctable, mais est ce vraiment le cas ?

Xerfi nous donne queiques chiffres pour étayer notre réflexion.

  • La part poids du e-commerce :  5,5% de la consommation.
  • Un Ticket moyen en perte diminution constante depuis 2005.
  • Des pures-players créent désormais leur propre  réseau de point de vente.  La rentabilité des sites marchands demeure très aléatoires avec une guerre des prix nécessitant d’atteindre l’effet volume. Et un consommateur d’aujourd’hui plébiscite avant tout l’omni-canal.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s