L’internet des objets : Infographie

 

infographie internet des objets

Best of de l’été : Renforcer la centralité urbaine pour un commerce attractif

Featured Image -- 1003

L’ensemble de l’article souligne les directions à prendre pour renforcer l’attractivité du centre-ville . Mais les rééquilibrage de pôles commerciaux et l’urbanisme commercial exigent de nos élus locaux : une visons à long terme souvent antinomique avec leur mandat. Par ailleurs, les commerçants ont effectivement une part importante à jouer dans l’invention du nouveau centre-ville. Enfin, les bailleurs doivent tendre vers plus de modération dans les loyers qu’ils pratiquent.
Bref, nombreux sont les acteurs de la renaissance de nos cœurs de ville

Direction centre-ville

Depuis les années 1960, la trame commerciale de nos centres-villes s’est profondément modifiée avec le développement de la grande distribution et l’émergence des zones commerciales périphériques. L’hypercentre pour subsister, être dynamique et attractif doit conforter sa centralité.

La notion de centralité

Le terme de centralité en urbanisme désigne la faculté d’un lieu à concentrer dans un même espace un ensemble de fonctions diverses imbriquées les unes aux autres, comme par exemple : les commerces, les services aux usagers, les emplois et les activités économiques, administratives ou autres, les équipements collectifs et les logements. La centralité est un lieu de rencontre entre les catégories sociales, ce qui en fait un instrument important du développement de la vie sociale.

La hiérarchie des pôles

Aujourd’hui les centres-villes ne peuvent plus prétendre incarner à eux seuls la centralité qu’ils doivent désormais partager avec d’autres sites, comme par exemple les centres commerciaux. Il s’établit une…

View original post 341 mots de plus

L’infographie : Typologie du cyber-acheteur en 2016.

Un homme de 25-34 ans, cadre diplômé et plutôt urbain qui dépense en ligne 1780 € :

typologie cybercaheteur 2016 - infographie

 

Le début des soldes d’été en chiffres :

infographie soles ete 2016

Les nouvelles statistiques de Google My Business sur l’origine de vos visiteurs

Google a déployé de nouvelles statistiques améliorées pour les pages Google My Business qui fournissent plus de détails sur la manière dont votre page a été trouvée.

A lire en suivant le lien ci-dessous :

Source : Google My Business indique la provenance des visiteurs dans des stats détaillées

Combien pèse le Budget vacances des ménages ?

Dans une étude publiée en juillet 2016, le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) évalue la part du budget des ménages consacrée aux vacances.

A partir des résultats de l’enquête « Conditions de vie et aspirations », il apparaît que le taux de départ en vacances s’établit, au cours des douze derniers mois, à 62% (contre 55% de 2008 à 2010). Ce regain peut être lu comme un signe d’une amélioration de la situation économique (reprise du pouvoir d’achat, légère diminution du chômage, etc.). Partir en vacances est, en effet, une source de dépenses importantes. Les vacances sont le quatrième poste de dépenses des ménages, devant l’habillement ou la santé. Il représente 4,6% de leurs dépenses de consommation.

Parmi les différents postes de dépenses liés aux vacances, le transport arrive en tête (23% du budget), même si 71% des vacanciers restent en France métropolitaine. Viennent ensuite l’hébergement (15%) et les loisirs (10%). Les séjours avec hébergement gratuit (en famille, chez des amis, en résidence secondaire) restent majoritaires (56%). Ils ont lieu souvent à la campagne et parce qu’ils sont moins onéreux ont souvent la préférence des personnes seules, des jeunes et des étudiants. A l’opposé, les séjours à l’étranger avec ou sans hébergement gratuit sont moins nombreux (moins d’un sur trois) et coûtent près du double des vacances en France.

En moyenne, une personne seule dépense 650 euros pour un séjour, un couple avec deux jeunes enfants 1 400 euros et un couple avec trois enfants dont un de plus de 14 ans 1 700 euros. Le budget vacances sur l’année varie toutefois de façon très variable selon les catégories de la population : 15% d’entre eux dépensent moins de 400 euros annuellement tandis que 15 autres % consacrent plus de 3 800 euros. Les seniors, classe d’âge qui part aujourd’hui le plus en vacances devant les moins de 25 ans, disposent quant à eux d’un budget vacances annuel de 2 280 euros.

Pour de nombreux ménages aux revenus modestes, les vacances restent encore inabordables. Lorsqu’ils peuvent partir, leur budget vacances représente 8,1% de leur revenu, soit le double du poids des vacances pour les foyers les plus aisés

via Budget vacances : près de 5% des dépenses de consommation. En bref – Actualités – Vie-publique.fr

Les consommateurs et les codes promos: l’infographie.

Une étude sur les fameux codes promo durant l’acte d’achat en ligne :

  • 9 internautes sur 10 utilisent ces codes promos
  • 60 % des internautes ont déjà abandonné un achat en ligne car on ne leur propose pas de code promo
  • 3 internautes sur 4 n’hésitent s’inscrivent volontairement à une newsletter pour obtenir un code promo

Source : Capitaine commerce et Mailorama.

etude code vpromo et ecommerce mailorama

 

 

 

Numérique. Réinventer les boutiques – Économie – LeTelegramme.fr

http://www.letelegramme.fr/economie/numerique-reinventer-les-boutiques-16-07-2016-11149603.php?xtor=EPR-3-[quotidienne]-20160716-[article]&utm_source=newsletter-quotidienne&utm_medium=e-mail&utm_campaign=newsletter-quotidienne#closePopUp

– 2.2% pour le commerce spécialisé en Mai

Malgré la hausse du premier trimestre 2016, les ventes étaient accuse une baisse significative en mai de 2,2 %, débouchant sur une contraction de  0,2 % sur la période de janvier à mai. Seul l’hygiène-beauté tire son épingle du jeu en mai.

« Tous les sites ont été affectés par ce recul de l’activité. Les boutiques en pieds d’immeuble finissent le mois à -3,8 %, celles situées en galeries marchandes de centre-ville à -1,7 % », indique la fédération du commerce spécialisé Procos. « Les boutiques de centres commerciaux périphériques terminent à -2,7 %, derrière les moyennes surfaces à -1,0 %. »

Procos rassemble quelque 260 enseignes affichant un chiffre d’affaires cumulé de 93,5 milliards d’euros et employant quelque 735 000 personnes sur un réseau de plus de 60 000 points de vente.

Source : via Commerce spécialisé : les ventes chutent de 2,2 % en mai – Actualité : Distribution (#706722)

 

 

 

 

Un cyberchateurs très attentif

Le design, la sécurité du tunnel d’achat, les avis clients, la simplicité, … Autant de facteurs qui font le succès d’une plateforme E-commerce :

 

Les comportement des cyberacheteurs en chiffres